Comment lutter contre le frelon asiatique ?

frelon asiatique

Le frelon asiatique, c’est qui ?

Le frelon asiatique est apparu en France, dans la région Aquitaine, en 2004.

Cet insecte classé nuisible et dangereux n’a pas de prédateur connu dans nos contrées. Il a envahit l’Europe en 15 ans et sa conquête ne cesse de s’étendre. On le retrouve à présent sur tout le territoire français ainsi qu’en Espagne, au Portugal, en Italie, en Allemagne ou encore en Belgique.

frelon asiatique

Il se différencie du frelon européen sur l’aspect physique par sa taille et par sa couleur. Plus petit que le frelon européen, il est de couleur noire, possède des pattes jaunes et des segments abdominaux également bordés de jaune.

Pourquoi est il considéré comme un envahisseur ?
Lorsque les fondatrices commencent à construire leurs nids au printemps, leurs besoins énergétiques croissent considérablement. Elles ont besoin de beaucoup de sucre pour élaborer un embryon de nid dans lequel elles effectueront leurs premières pontes. Afin d’assurer l’alimentation des larves, les fondatrices vont devoir rechercher des protéines. C’est pour ces deux raisons qu’elles s’en prennent aux abeilles.
Le problème est que ce frelon n’a pas de prédateurs : plus il se développe, plus sont impact sur les abeilles est important.

L’impact sur nos ruches et sur la biodiversité

frelons asiatiques devant une ruche

Lorsque le frelon asiatique part à la chasse, il se positionne à environ 50 cm de la ruche et attend que les abeilles rentrent de butinage pour les attaquer. Ne souhaitant récupérer que du nectar et des protéines, le frelon repart généralement avec le thorax, partie la plus musclée de l’abeille.
Dès lors que 2 à 3 frelons se trouvent devant la ruche, les abeilles sont stressées et ne sortent plus pour prélever le nectar, le pollen ou l’eau nécessaire à leur bien-être.  La reine cesse alors de pondre et la colonie peut déserter ou se laisser mourir. 

Mais le frelon ne se nourrit pas que d’abeilles, il chassent aussi bien d’autres insectes polinisateurs très précieux à notre équilibre comme les papillons, les chenilles, les guêpes ou même les mouches !

Comment piéger le frelon asiatique efficacement ? 

C’est durant la période de création de leurs nids, à la mi-mars, que la capture du frelon asiatique est la plus efficace. C’est le moment où les fondatrices, seules survivantes de l’année précédente, cherchent à nidifier. Une fondatrice capturée c’est tout une colonie qui ne verra pas le jour. Poursuivre le piégeage jusqu’au mois de juin est impératif car certaines fondatrices migrent sur le tard et formeront leurs nids seulement durant cette période…

OÙ ?

Afin de limiter les captures involontaires, le piégeage doit respecter quelques règles à commencer par sa localisation. 

Il existe différents emplacements favorables à la capture du frelon asiatique. Le piège le plus efficace est celui déposé à proximité des anciens nids. Même si les nids sont rarement réutilisés, il est très fréquent de voir s’accumuler plusieurs nids dans un même arbre ou dans un arbre voisin. 

Il est aussi efficace de placer un piège près des arbres ou arbustes mellifères. Choisissez les plantes les plus visitées par les insectes pollinisateurs et pensez à changer l’emplacement du piège en fonction de la floraison. 

Les nids de frelons peuvent se trouver à proximité des ruchers. Y mettre un piège devient alors important pour préserver les colonies et leur permettre d’évoluer sereinement.

Enfin, on peut aussi les mettre près des points d’eau, des passages à essaims, des tas de composts ménagers, des déchèteries ou encore des zones de containers. 

Comment ? 

pièges à frelons asiatiques

De nombreux pièges à frelons asiatiques existent : les plus connus étant les pièges vendus en commerce ayant une forme de cloche et les pièges fabriqués à l’aide de bouteilles en plastiques. 

Durant le printemps, les fondatrices sont très attirées par les odeurs sucrées et de fruits mûrs. C’est pourquoi il faut privilégier les sirops de grenadine, de cassis ou de mûrs ainsi que le panaché plutôt que la bière. Vous pouvez également mélanger du sirop avec du cidre ou du vin blanc. 

Le nettoyage de vos pièges doivent s’effectuer toute les deux semaines maximum et nous vous conseillons de ne pas vider entièrement le liquide et de le rallonger avec de la limonade ! 

A vous de jouer !

Venez faire un tour sur nos réseaux sociaux @l_essaim_de_la_reine / @Lessaimdelareine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *